Aller au-delà des données pour l’analyse de l’expérience utilisateur

Bien mesurer ses actions sur le Web, surtout quand il y a des investissements, est essentiel pour toutes les entreprises. En fait, c’est la base. Comment arriver au point B si on ne sait même pas où on se trouve?

Ainsi, il faut généralement commencer par une bonne configuration de Google Analytics qui vous donnera un foule d’information comme le nombre de visites, la durée moyenne des sessions, le taux de rebond et j’en passe.

Avoir toutes ces informations vous aidera à analyser le parcours des utilisateurs de votre site, mais il est possible d’aller encore plus loin avec HotJar. Cet outil (il en existe d’autres, semblables) vous permet d’avoir des données qualitatives sur votre site et donc de « visualiser » le comportement des internautes.

Visualiser le comportement avec des Heatmap

Une heatmap, permet de voir où se pose le curseur de vos visiteurs. Les zones « chaudes » montrent les points d’achalandage tandis que les zones « froides » sont peu fréquentées.

Voici quelques points à valider avec cet outil :

  • Les pages dans le menu sont dans le bon ordre. La première et la dernière devraient être les plus importantes.Ce sont les effets de primauté et de récence.
  • Vérifier que certains éléments qui ne sont pas interactifs sont perçus comme cliquables. Souvent, on voit cette réaction avec de petites images ou des encadrés et c’est frustrant pour les internautes.
  • Rapidement déterminer quels sont les boutons les plus intéressants pour votre public cible. Ici, il est intéressant de faire la comparaison et le mouvement du curseur et les clics.

Optimiser la longueur des pages

Il est également possible de visualiser à quelle pourcentage les internautes descendent dans une page. C’est un point d’optimisation important, surtout pour les appels à l’action. Regardez le à quel point votre appel à l’action principal est vu. Par exemple, dans notre cas, nous savons que c’est un peu plus de 70% dans la page des services. Si c’était trop bas, nous pourrions le mettre plus haut dans la page pour potentiellement augmenter notre taux de conversion.

De longues sessions, c’est bon?

Pas nécessairement. Oui, on peut en conclure que les internautes sont engagés et consultent les éléments. On peut toutefois découvrir que les gens ne trouvent simplement pas ce qu’ils cherchent et que vous avez de l’optimisation à faire avant qu’il ne soit trop tard.

Analysez donc les enregistrements des visites, le va-et-vient entre le haut et le bas de la page et un retour vers le menu ou l’accueil.

Aller plus loin que les données

En conclusion, gardez à l’esprit que nous avons souvent une confiance aveugle dans les données, mais que celles-ci peuvent nous porter à faire de mauvaises interprétations. Plus votre analyse sera fine, mieux vous comprendrez vos visiteurs et meilleurs vous serez pour répondre à leurs besoins.