Comment séduire votre public cible

Parfois, vous avez l’impression d’écrire le meilleur texte du monde. Un chef-d’œuvre dont tout le monde pourra apprécier la beauté. Parfois, vous êtes tellement à côté de la plaque qu’on dirait Jocelyne dans Radio Enfer quand elle essaie de parler « comme les jeunes ». Justement, cette référence va peut-être pousser une partie des lecteurs qui ne l’ont pas comprise à quitter cette page. Et ça, c’est un problème. Cet article servira de petit guide à ceux et celles qui, comme moi, souhaitent être lus jusqu’au bout et souhaitent que leurs publicités rapportent beaucoup.  

Est-ce que vos posts sont trop cheaps pour votre public ?

Vous avez surement déjà entendu la phrase : ”Il est tellement bon vendeur qu’il pourrait vendre un frigo à un Esquimau”. Et bien, votre texte ne vendra pas de frigos aux Esquimaux. Aucun vendeur ne le fera d’ailleurs. Avant d’écrire le moindre mot, assurez-vous qu’il y a un intérêt potentiel chez vos acheteurs. Vous ne vendrez pas une Yaris à un millionnaire qui veut une Mercedes. Vous ne vendrez pas un cours de marketing en ligne à un consultant en marketing web et vous ne vendrez pas de programmes d’entraînement ultra avancés à des gens qui commencent à peine à courir. 

La loi du fan fini
Pour que vos publicités soient rentables au maximum, vous devez appliquer la loi du fan fini (mon interprétation de la loi du 50 à 100). Vous devez attirer les gens qui sont susceptibles d’avoir un intérêt pour vos produits. Vous devez vous concentrer sur les gens qui sont des “prospects” et les faire passer au niveau de “fans finis”, plutôt que de cibler des gens qui n’achèteront probablement jamais vos produits.

Ça fait beaucoup à avaler d’un coup, donc voici quelques exemples d’offres pour les “prospects”

Pour le millionnaire et la Yaris. Il n’est pas impossible de vendre une Yaris à un millionnaire, mais choisissez un angle en fonction de son potentiel intérêt pour ce type de véhicule. Vous pourriez vendre vos véhicules d’entrée de gamme à un public plus aisé qui voudrait acheter un premier véhicule à leurs enfants qui viennent d’avoir leur permis de conduire, par exemple.

Pour les cours de marketing en ligne, c’est simplement le niveau de “fan” qui n’est pas approprié. Le consultant en marketing est déjà au rang de “fan fini”, vous devriez cibler les petites entreprises qui ont un intérêt pour le développement de leur marketing et qui veulent simplement un ajout à leurs connaissances déjà acquises.

Pour les gens qui commencent à courir, ils ne veulent pas être découragés dès le départ. Vendez-leur des programmes personnalisés afin d’adapter leur vie de bureau à l’entraînement.

Tous ces gens ont déjà un intérêt potentiel en ce que vous vendez, il suffit simplement de leur donner une solution immédiate pour répondre à leurs besoins. 

Faire fuir ses “fans finis” avec de la pub bas de gamme
N’utilisez pas des phrases comme : “Vous avez de la difficulté à payer votre loyer ?”, “Vous voulez faire des économies” ou “Vous voulez perdre du poids rapidement et facilement ?”.

Les clients bas de gamme adorent les solutions faciles et rapides. Vos clients “prospects” ou “fans finis” reconnaissent tout de suite les offres qui sont trop belles pour être vraies. Vous ne voulez pas n’importe qui comme public cible. Ayez des standards et ne vous en écartez pas. 

Lisez
Assurez-vous de parler le même langage que votre cible. Évitez de faire une Jocelyne de vous-même (à ce stade, si vous ne comprenez pas la référence, tant pis). Et la seule façon de parler le même langage que vos futurs fans est de lire ce qu’ils lisent. Lisez énormément sur plein de sujets, mais ne cessez jamais de lire.

Comme vous pouvez le voir, cet article ne s’appelle pas : “Comment vendre un produit en quatre étapes faciles.” Car il n’y a rien de facile. Développer votre expertise en vous informant le plus possible et en testant plein de styles de publicités. C’est la vraie clé du succès.

BENJAMIN PAQUET
Créateur de contenu numérique